Pourquoi les

PRECIMASK® ?

Les PRECIMASK® sont des masques barrières durables de haute performance qui permettent de répondre à un double enjeu : Protéger le porteur et son environnement contre toutes formes d’aérosols et particules bactériennes tout en réduisant l’impact environnemental des équipements de protection respiratoires jetables.

PRECIMASK Air - Vue Profil

L’utilisation de masques avec un niveau de protection adapté reste aujourd’hui l’un des principaux moyens de lutte contre la propagation du virus Covid-19 et la crise sanitaire qu’il engendre. Les PRECIMASK® sont des innovations développées et fabriquées par des industriels français. Il s’agit de masques barrières durables de haute performance qui permettent de répondre à un double enjeu : contribuer de manière efficace à la lutte contre la propagation du virus Covid-19 tout en réduisant l’impact environnemental des équipements de protection respiratoires. En outre, les PRECIMASK® apportent une solution à la problématique de la gestion des stocks de sécurité car il n’a pas de limitation en termes de durée de conservation.

la covid-19

Le SARS-COV2, le coronavirus responsable de la COVID-19 fait une taille de 0,125 µm, soit un 1/10 de micron (1 micron est un millimètre coupé en 1000).

Or, le virus ne circule pas seul, mais au sein de gouttelettes d’aérosol ou de sécrétions rejetées par le malade (postillons). Ces gouttelettes font typiquement entre 5 et 10 µm, voire jusqu’à 3 µm pour les plus petites. Ces dernières ont tendance à rester suspendues dans l’air plus longtemps et présentent ainsi le plus gros risque de contamination. Pour cette raison, les masques recommandés contre la propagation de la COVID-19 ont leur efficacité de filtration évaluée pour des aérosols de 3 µm.

PRECIMASK - COVID-19
Les Mécanismes de la contagion COVID par aérosols

Voir article récent écrit et publié le 10/04/2021 par le Dr Dominique Dupagne, spécialiste et entre autre chroniqueur de la tête au carré sur France inter.

Quelles sont les normes actuelles pour les masques ?
Dans ce contexte de pandémie de COVID-19, de nombreuses incompréhensions ont émergé autour des différentes normes relatives aux masques. Au total, il est possible de recenser 4 types de masques pouvant contribuer au ralentissement de la propagation de COVID-19 :

Les masques UNS, également appelés “masques barrières” ou “masques grand public”, sont une catégorie de masques créée spécialement dans l’urgence de la pandémie de COVID-19 en mars 2020. ils ne nécessitent pas d’homologation, mais seulement une évaluation des exigences d’efficacité de filtration et de respirabilité par un laboratoire compétent (réf. site DGE : https://www.entreprises.gouv.fr/fr/covid-19/entreprises-comment-faire-tester-masques). À noter que l’AFNOR a également créé une norme spécifique, à savoir S76-001, pour les masques barrières en tissu.

Les masques UNS 1 doivent arrêter 90 % des particules de 3 µm. Leur étanchéité (ou taux de fuite) n’est pas spécifiée. . La plupart de ces masques sont fabriqués en tissu et peuvent être lavés et réutilisés un certain nombre de fois. Les lavages successifs finissent par endommager le tissu et dégrader leur efficacité de filtration.

Masque UNS1
Type de masque
Taux de filtration des particules (>3µm)
UNS1 90%
Masque sportif (UNS1) 90%

Depuis février 2021, une nouvelle spécification concernant les masques de sport à fait son apparition. En comparaison avec les masques UNS1 conventionnels, le masque sportif a le même taux de filtration et utilise aussi un filtre en matériau textile. Cependant, il peut comporter des parties solides lui permettant d’être plus étanche et d’offrir un meilleur maintien de la tête. Sa perméabilité à l’air est aussi trois fois plus importante que les masques UNS1 pour laisser passer l’air nécessaire à un effort soutenu.

Les masques chirurgicaux (réf. Norme NF EN 14683 AC) sont des masques destinés aux malades pour les empêcher de contaminer d’autres personnes, ou au personnel médical pour éviter la contamination de patients en milieu hospitalier. Ils sont souples et peu chers à l’achat, mais doivent être jetés au bout de 4h de port. Suivant leur type, ils doivent arrêter au moins 95 % des particules de 3 µm. Leur étanchéité n’est pas normalisée.

Masque Chirurgical
Type de masque
Taux de filtration des particules (>3µm)
Type I 95%
Type II 98%
Type II R Type II résistant aux liquides

Les masques FFP (réf. Norme NF EN 149) sont des masques destinés aux personnes saines pour les protéger des personnes malades. Ils doivent filtrer des aérosols avec une taille moyenne de 0,6 µm et ont un taux de fuite normalisé jusqu’à 22% pour le type FFP1. Ces masques souples sont chers et doivent aussi être jetés au bout de 4h. De plus, leur efficacité n’est plus garantie s’ils sont mouillés ou sales.

Masque FFP
Type de masque
Taux de filtration des particules (>0,6µm)
Taux de fuite
FFP1 80% 22%
FFP2 94% 8%
FFP3 98% 2%

Les masques FMP (réf. Norme EN 1827) sont des masques rigides destinés à protéger le porteur contre les environnements contenant de la poussière, des fumées et autres aérosols toxiques et nocifs. Ces masques sont habituellement utilisés dans les industries chimiques. Ce sont les seuls à être équipés de filtres jetables et d’une jupe lavable et réutilisable. Leur jupe souple permet d’obtenir une excellente étanchéité. Cependant, ce sont des équipements lourds et chers.

Les cartouches des masques FMP (réf. EN 143) doivent filtrer deux types d’aérosols, l’un avec une taille moyenne de 0,4 µm et l’autre avec une taille moyenne de 0,6 µm.

Masque FMP
Type de masque
Taux de filtration des particules (>0,6µm)
Taux de fuite
FMP1 80% 2%
FMP2 94% 2%
FMP3 99.95% 2%
Quel masque contre la COVID-19 ?
D’un point de vue du virus seul

Avec une taille de virus aussi petite, presque aucun masque n’est en mesure de l’arrêter. Cependant les masques FFP3 et FMP3 devraient tout de même être capables d’atteindre un bon niveau de filtration pour cette taille de particule.

D’un point de vue des gouttelettes

Ces gouttelettes font entre 5 µm et 10 µm de diamètre et peuvent donc être arrêtées par tous les masques décrits ci-dessus en fonction de leur taux de filtration et de leur étanchéité.

Cependant, bien que le textile des masques chirurgicaux et UNS1 soit capable de filtrer les particules contenant le SARS-COV2, leur étanchéité limitée ne garantit pas une protection optimale. D’un autre côté, les masques FFP et FMP sont beaucoup plus filtrants et peuvent être plus étanches, mais du fait de leur complexité et de leur conception, ils le font d’une manière plus onéreuse, moins élégante et avec une respirabilité réduite.

Efficacité de Filtration des PRECIMASK®

Pour les PRECIMASK®, voici les résultats de filtrations de 5 échantillons de nos cartouches filtrantes face à un aérosol de bactéries obtenus selon la norme NF EN 14683 AC. Ce test permet de connaître l’efficacité de filtration bactérienne (EFB) des cartouches filtrantes :

  • Cart. 1 (EFB 96,53%)
  • Cart. 2 (EFB 98.21%)
  • Cart. 3 (EFB 96.37%)
  • Cart. 4 (EFB 96.97%)

D’après les résultats du rapport de caractérisation d’efficacité de filtration bactérienne (EFB) commandé au Centre Ingénierie et Santé de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne.

Les résultats sont sans équivoque :

Les cartouches filtrantes PRECIMASK® possèdent une EFB supérieure à 95% pour les particules d’une taille moyenne de 3µm. Ces tests placent donc les PRECIMASK® au même niveau de filtration que les masques chirurgicaux.

Comparaison des niveaux de filtration

en prenant en compte le taux de fuite et le taux de filtration

Podium

Masque FFP2

  • Taux de fuite : 8% (normé)
  • Filtration : 100% (particules de 3µm)

(100%-8%) x 100% = 92%
Soit 92% de filtration

PRECIMASK - Logo AIR
  • Taux de fuite : 2% (mesuré)
  • Filtration : 95% (particules de 3µm)
(100% – 2%) x 95% = 93,1%
Soit 93,10% de filtration

Masque chirurgical

  • Taux de fuite : 20% (non normé)
  • Filtration : 95% (particules de 3µm)

(100% – 20%) x 95% = 76%
Soit 76% de filtration

Considérations sur la respirabilité

À surface égale, les capsules filtrantes en céramique des PRECIMASK® permettent une meilleure respirabilité à sec en comparaison des masques UNS, chirurgicaux, FFP et FMP.

On peut estimer qu’une personne au repos réalise 20 respirations par minutes de 0,5 L d’air. Elle a donc besoin de 10 litres d’air par minute. Cependant, un sportif peut multiplier jusqu’à dix fois ses besoins en oxygène et donc le débit respiratoire.

Dans le cas des masques UNS et des masques chirurgicaux, les perméabilités sont directement spécifiées dans les normes en litre par mètre carré par seconde. Les masques FFP et FMP sont tellement moins respirant que l’on préfère mesurer la respirabilité par la perte de charge.
Débit à travers une surface équivalente à deux cartouches PRECIMASK® (en L/min à 100Pa)
  • Besoins d'une personne au repos
  • Masques UNS1
  • Masque Chirurgical
  • Masques UNS1 Sport
  • PRECIMASK®

La respirabilité d’un masque résulte de la perméabilité et de la surface filtrante. Sur le tableau ci-dessous, on rapporte la perméabilité à la surface des deux cartouches (Ø 36mm) des PRECIMASK®. Dans la réalité, la surface filtrante est plus importante pour les masques UNS1 et chirurgicaux, ce qui permet de compenser leur perméabilité intrinsèque plus faible. La présence de fuites améliore également la respirabilité, toutefois au détriment du niveau de protection. Malgré une surface de filtration plus restreinte et une excellente étanchéité, les PRECIMASK® assurent une bonne respirabilité grâce à une excellente perméabilité du milieu filtrant.

Type de masque
PErméabilité à l’air du matériau à 100Pa
Perméabilité rapportée à la surface des 2 cartouches du PRECIMASK®
Masque UNS1 > 96 l/m²/s 14 L/min
Masque chirurgical > 139 l/m²/s 20 L/min
Masque UNS1 Sport > 300 l/m²/s 43 L/min
PRECIMASK® > 380 l/m²/s 54 L/min

Le positionnement du PRECIMASK®

Les PRECIMASK® sont des masques très innovants qui viennent combler un vide normatif. Ils offrent le même niveau d’étanchéité et de réutilisation que les masques FMP et une efficacité de filtration du média filtrant équivalente à celle d’un masque chirurgical. Cependant, les cartouches des masques FMP doivent être remplacées régulièrement, alors que pour les PRECIMASK® les cartouches ont une durée de vie de plusieurs années.

Les cartouches filtrantes des PRECIMASK® sont plus filtrantes que les tissus d’un masque UNS1 et au même niveau de filtration que le textile d’un masque chirurgical. En revanche, les PRECIMASK® sont beaucoup plus étanches. De plus, la spécification des masques UNS déconseille de chauffer ou d’ébouillanter les médias filtrants, sous peine de les dégrader. Ce n’est pas le cas pour les matériaux stables avec lesquels les PRECIMASK® ont été conçus. La structure des PRECIMASK® se nettoie simplement à l’eau et les cartouches au four ou à l’eau bouillante.

La jupe en silicone, en contact avec le visage a été pensée et développée en intégrant la garantie du confort de l’utilisateur, mais également sa protection grâce à un matériau possédant les homologations médicales nécessaires à un contact direct avec la peau.

PRECIMASK - Version PRO
PRECIMASK - Version AIR
Les PRECIMASK® sont
Écologiques

À une époque où l’écologie tient une place de plus en plus importante dans nos modes de vie, nous souhaitons réduire l’impact environnemental de la pandémie de COVID-19 grâce à nos produits.  En effet, les masques jetables sont produits à partir de fibres synthétiques (polypropylène) difficilement dégradables. Une fois portés, ils iront grossir les tas d’ordures ménagères ou au mieux seront recyclés (en matériaux d’isolation par exemple), quand ils ne sont pas directement jetés dans la nature. La capacité des PRECIMASK® à protéger son porteur et son environnement sans générer de déchets ou de consommables, permet de réduire la quantité de détritus générée par la pandémie de COVID-19 en remplaçant plusieurs centaines de masques jetables par un seul produit réutilisable.

Tous les mois, l’humanité utilise 129 milliards de masques chirurgicaux pour se protéger de la pandémie. Cela représente 451 000 tonnes de déchets.

Grace à ses filtres en céramique les PRECIMASK® sont les premiers masques au monde zéro déchet.

La durée de conservation des PRECIMASK® dans son emballage d’origine est supérieure à 40 ans (avec des conditions de stockage spécifiques). Les masques jetables ont une durée de péremption. Avec les PRECIMASK®, il n’y a pas de stocks de masques jetables à renouveler, et peut se conserver 40 ans dans son emballage.

De plus les PRECIMASK® ont été conçus, fabriqués et assemblés en France par des industriels convaincus que l’industrie Française peut encore innover et relocaliser sa production. Seule la céramique, développée dans le centre de Recherche et Développement de St Gobain à Cavaillon (Var), sera produite et industrialisée en Allemagne.

Moins de transports internationaux, l’appel au savoir-faire français et aucun déchet : les PRECIMASK® s’inscrivent dans une vraie démarche écologique et sociétale.

La formation de condensation dans le PRECIMASK® est normale
PRECIMASK - Étanche

A titre indicatif, une personne rejette environ 50 grammes de vapeur d’eau par heure en expirant. Avec des masques chirurgicaux, UNS et FFP, cette vapeur est partiellement absorbée par le tissu ou fuite du masque. Quel porteur de lunettes n’a pas vécu cette expérience ?

Cependant, si l’électricité statique des fibres de ces masques arrête les particules contenant des virus, l’humidité détruit leurs propriétés au point de rendre les masques inefficaces au bout de 4 heures.

Dans le cas des PRECIMASK® qui possèdent un taux de fuite largement inférieur aux masques jetables ou en tissus lavables, l’étanchéité de la jupe en silicone empêche la vapeur d’eau de s’échapper. Si la température extérieure est suffisamment basse, de la vapeur d’eau va se condenser sur les parois des PRECIMASK®. elle est récupérée dans une goulotte à l’intérieur du masque, et ne gêne en aucun cas le porteur, même s’il est porteur de lunettes !! Néanmoins, les capacités de protection des PRECIMASK® ne sont pas autant irrémédiablement dégradées par l’humidité contrairement aux masques jetables non lavables et aux masques lavables jetables au bout d’un certain nombres de lavages.

Perspectives d’utilisations complémentaires

Les PRECIMASK® ont été conçus pour répondre à l’urgence de la pandémie en cours, sachant que malgré les campagnes de vaccinations, les conseils scientifiques redoutent l’apparition de nouveaux variant dès ce mois d’Octobre 2021 qui ne rentreraient pas dans les plages de couvertures de ces vaccins.
Il n’est d’ailleurs toujours pas encore prouvé de façon formelle que les personnes vaccinées ne puissent pas porter le virus et le transmettre.
De plus, les études scientifiques prévoient une entrée dans une ère de répétitions pandémiques avec des fréquences rapprochées.

PRECIMASK - Masque Protecteur Durable Zero Dechet

En espérant néanmoins que les campagnes de vaccination fassent leur effet attendu d’ici la fin de l’année, il est fort probable que les réglementations liées aux gestes barrières et port des masques en Entreprises et lieux publics se poursuivent encore au-delà.

En complément de ses capacités de filtration respiratoire liée à la pandémie actuelle, nous avons pu constater que les PRECIMASK® apportent aussi une protection à d’autres Bio-contaminants tels que les pollens et spore de moisissures, certains allergènes acariens de maisons et certaines bactéries et poussières.

De plus, les Entreprises ont pu constater que le port du masque obligatoire a fait considérablement chuter l’absentéisme et les arrêts de travail liés aux virus saisonniers (grippes, gastro,…), laissant penser qu’une utilisation ponctuelle des masques lors de cas identifiés au sein d’une Entreprise, peut-être une solution durable à envisager.

…, nous avons pu constater que le PRECIMASK apporte aussi une protection à d’autres Bio-contaminants tels que les pollens et spore de moisissures, certains allergènes acariens de maisons et certaines bactéries et poussières.

Les PRECIMASK® sont des masques avec un très haut niveau de protection et une durabilité optimale. leur étanchéité renforcée apporte la protection pour le porteur mais également pour son environnement. Ses capacités de filtration leur permettent de protéger le porteur contre les virus véhiculés par les aérosols ambiants. les facilités de nettoyage et la pérennité leur permettent d’être réutilisés et de ne générer aucun déchet.

C’est une véritable révolution technologique et écologique
PRECIMASK®
Masque filtrant, protecteur & durable équipé de filtres nettoyables et réutilisables.
PRECIMASK - Étanche
Étanchéité à l’air renforcée
PRECIMASK - Protecteur
Protecteur
PRECIMASK - Eco-Responsable
Éco-responsable
PRECIMASK - Esthetique
Esthétique
PRECIMASK - Hygiénique et facile d'utilisation
Hygiénique & facile d’utilisation
PRECIMASK - Flexible & Confortable
Flexible & confortable
Abonnez-vous et soyez à jour!

Tenez-vous au courant des dernières actus liées au PRECIMASK®

    Préférences de confidentialité
    Lorsque vous visitez le site internet PRECIMASK®, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut affecter votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.